+ Divers documents > Réunion paritaire du 25 mars 2014 / Déclaration des fédérations CGT, FO, SUD, de la COFICT CGT et du SNFOCOS

Réunion paritaire du 25 mars 2014 / Déclaration des fédérations CGT, FO, SUD, de la COFICT CGT et du SNFOCOS

Par UF - 4/04/2014

Monsieur le Directeur,

Vous nous convoquez ce jour pour une réunion paritaire concernant un sujet pour lequel ni nos fédérations ni le personnel ne sont demandeurs.

Ce faisant vous procédez comme s’il ne s’était rien passé le 18 mars 2014.
Pourtant ce 18 mars, était un jour exceptionnel pour ces milliers de salariés de notre institution, en grève qui ont manifesté principalement à Paris mais aussi dans de nombreux départements.

L’ampleur de cette journée a contraint le premier ministre à nous faire recevoir cet après midi. Nous nous rendrons à cette rencontre porteuse des revendications de nos collègues.

C’est au nom de ces collègues en grève et en manifestation et de tout le personnel que nous nous adressons à vous aujourd’hui. L’heure n’est plus aux pseudos discussions autour de sujets qui ne visent, trop souvent qu’à remettre en cause des droits conventionnels. Ainsi en est-il de l’ordre du jour de la réunion paritaire d’aujourd’hui.

Le sujet en est le temps partiel. Pourquoi cette réunion ? Le temps réduit, dans notre CCN relève du choix du salarié. Il ne peut être imposé. Dans ce cadre la loi est claire, le salarié peut effectuer moins de 24h hebdomadaires s’il en exprime la volonté par écrit. Quand aux UGECAM, nous restons demandeurs d’une négociation sur l’accord de 1982.

Ce qu’ont exprimé les grévistes et manifestants du 18 mars, ce que veut tout le personnel, ce n’est pas voir remettre en cause des dispositions de leur CCN, mais :

- L’ouverture immédiate de négociations sur l’augmentation de la valeur du
point,
- L’arrêt des suppressions d’emplois,
- L’embauche en CDI conventionnel de tous les contrats précaires,

Sur ces bases nos fédérations et nos organisations syndicales représentants les cadres, agents de directions et praticiens conseils sont disponibles à tout moment pour engager les négociations.

Montreuil le 24 mars 2014

- SUD Protection Sociale -