+ Anciens articles > Liberté syndicale pour la défense des agents

Liberté syndicale pour la défense des agents

Par Sud Cpam 93, UF - 31/08/2011
Communiqué N°3

Par courrier du 29 juin les syndicats, CFE-CGC, CGT employés, Force Ouvrière Chambre Syndicale, CFDT et SNFOCOS, contestaient auprès du directeur général, M Albertini, la représentativité du syndicat SUD CPAM 93.

Il est assez paradoxal, pour ne pas dire étonnant, que dans sa réponse ce soit le directeur général qui rappelle la liberté syndicale et les lois de non-discrimination syndicale prévues par le code du travail.

Nous avons cru naïvement que des organisations syndicales, dignes de ce nom, respecteraient ces principes démocratiques.

Dans son courrier Monsieur le directeur général constate :
- SUD a constitué une section syndicale reconnue par la loi,
- SUD est implanté dans l’organisme avec des adhérents,
- donc SUD doit pouvoir disposer, comme le prévoie la jurisprudence, de moyens de communication et notamment l’utilisation du réseau Intranet. Les accords collectifs qui améliorent l’exercice du droit syndical doivent être appliqués à tous.

En conclusion, le Syndicat SUD CPAM 93 doit pouvoir bénéficier des dispositions relatives à l’Intranet syndical comme l’ensemble des autres organisations.

Nous nous félicitons, sans réserve, de la prise de position de M Albertini et de l’application du code du travail.

SUD a immédiatement utilisé l’espace intranet pour communiquer le plus largement possible en direction des agents de la CPAM, employés et cadres.

Nous vous invitons à nous communiquer largement vos remarques et vos attentes dans cet espace de liberté syndicale, n’en déplaisent à nos censeurs.

Dernière minute :
Notre représentant de section syndicale de nouveau menacé et calomnié.
Jusqu’où iront ils ?
Personne ne pourra faire taire notre Syndicat qui poursuivra son action.

SUD CPAM 93 Employés et cadres

Bobigny le 23/08/2011

- SUD Protection Sociale -