+ SUD Protection sociale CPAM Roubaix-Tourcoing > Défense du service public - SUD écrit aux élus locaux et fait une déclaration en CE

Défense du service public - SUD écrit aux élus locaux et fait une déclaration en CE

Par Sud Cpam Roubaix, UF - 7/05/2011

La politique générale des services publics menée depuis le début des années 2000 et accentuée depuis 2007(les effectifs de la sécurité sociale correspondent à ceux de 1976) rend l’accomplissement de notre tache de service rendu à nos concitoyens de plus en plus délicate et parfois impossible.
Sans être alarmistes, la situation est grave.

Nous subissons des restrictions budgétaires abusives pas seulement sur les salaires mais aussi sur les effectifs. Pourtant la masse salariale représente un pourcentage dérisoire du budget global.
Les fusions d’organismes pour tenter d’atténuer ces restrictions ne sont que des « caches misère ». Les sous-effectifs sont évidents.
L’apport de l’informatique ne compense pas les sous effectifs, le matériel et les logiciels sont trop inadaptés et défaillants.

Téléchargez la déclaration de SUD en Comité d’Entreprise et la lettre aux élus.

DECLARATION AU COMITE D’ENTREPRISE

De plus en plus l’efficacité du service public est mise en cause par ceux qui le détruisent et l’appauvrisse.

Nous tenons à souligner le cynisme du gouvernement qui coupe les vivres à l’ensemble des services publics, réduit exagérément les effectifs et dans le même temps accuse les employés de ne pas faire leur travail, les jettent à la vindicte populaire et les menaces de sanctions.

Les hôpitaux, l’éducation, la santé, les tribunaux, la Sncf, la poste, les mairies, les services sociaux, le pôle emploi, tout le monde est touché.

Partout, au nom de la culture du résultat et surtout des récompenses qui en découlent, les dirigeants tentent de masquer la réalité.

Pour sauver le service public, chacun doit connaître la vérité.

Certes, dans notre profession, les conséquences ne sont pas aussi dramatiques que dans d’autres.

Pour autant, nous tenons à ce que la population et nos dirigeants soient bien conscients que les moyens qui nous sont donnés, ne nous permettent plus d’accomplir correctement notre mission.
Les regroupements de Caisses, comme ceux des hôpitaux, des tribunaux et des autres services ne résolvent rien, au contraire, ils éloignent encore plus les usagers de leur administration et de leur dossier.

Les effectifs sont insuffisants et en baisse constante.
Les outils de travail sont inadaptés et défaillants.

Dans ces conditions nous avertissons qu’il y aura des dysfonctionnements et qu’il n’est pas question que ce soit le personnel qui porte le chapeau.

Personne ne pourra dire « je ne savais pas ».

- SUD Protection Sociale -