+ Tracts > Négociations sur les salaires : l’Ucanss et le ministère se moquent du personnel de la Sécu !

Négociations sur les salaires : l’Ucanss et le ministère se moquent du personnel de la Sécu !

Par UF - 12/12/2010

Alors que l’inflation est de 1,6% sur un an, la valeur du point n’a augmenté que de 0,8 % au 1er mai 2010, le directeur de l’Ucanss a annoncé qu’il n’y aurait pas de revalorisation de la valeur du point supplémentaire en 2010, et que 2011 serait probablement une année blanche.
Pour SUD, les mesures « palliatives » qu’il a proposées sont une grossière supercherie :

- L’Ucanss propose d’intégrer les deux primes de vacances (soit 1 mois de salaire) dans le salaire mensuel.
Cette manipulation veut faire croire à une augmentation de salaire, sans dépenser plus !
De plus, l’Ucanss économisera le versement du différentiel avec le SMIC pour les plus bas salaires ; les salariés concernés verraient ainsi leur salaire annuel baisser !
Ajoutons que le versement de la prime de vacances en Mai et en Septembre a un rôle social, puisqu’il permet aux collègues soit de partir en vacances, soit d’assurer le paiement d’échéances (ex : tiers provisionnel). Certains d’entre nous risquent de ne plus pouvoir partir en vacances !

- L’Ucanss propose aussi d’étendre la prime individuelle de résultat à tous les cadres et de mettre en place pour les employés une prime de performance « semi collective » par service.
Cette proposition va encore plus renforcer la rémunération individuelle « au mérite » !
Fidèle au principe des vases communicants, l’Ucanss financera probablement cette mesure par une baisse de la prime d’intéressement …

- Concernant les salariés n’ayant bénéficié d’aucune mesure individuelle, l’Ucanss se contente d’évoquer une prime, sans parler de son financement ; connaissant l’Ucanss, on ne peut être qu’inquiet.

Pour SUD Protection sociale, ces propositions sont une nouvelle provocation de l’Ucanss et du gouvernement et sont totalement inacceptables !

- SUD Protection sociale rappelle son opposition aux augmentations « à la tête du client » et refuse catégoriquement une étape supplémentaire dans l’individualisation des rémunérations, qui ne génère que dégradation des relations professionnelles et renforcement des tensions dans les services.

- SUD Protection sociale exige une augmentation de la valeur du point permettant le maintien du pouvoir d’achat ainsi qu’une augmentation uniforme de 50 points pour tous les employés et cadres.

Pour faire reculer l’Ucanss et le Ministère, préparons une mobilisation unitaire du personnel de Sécurité sociale. La prochaine RPN sur les salaires du 18 janvier doit être l’occasion pour le personnel de se faire entendre !

Paris le 10 décembre 2010.

- SUD Protection Sociale -