+ Tracts > Salaires 2008/2009 : de l’argent pour les salariés, pas pour les banquiers !

Salaires 2008/2009 : de l’argent pour les salariés, pas pour les banquiers !

Par UF - 6/11/2008

Salaires 2008

Après les 1,2 % généreusement octroyés le 1er mars 2008, l’UCANSS et le COMEX sont aux abonnés absents.
Rappelons que même les habituels signataires des accords de misère avaient trouvé la mesure insuffisante et que, par mesure de rétorsion, l’UCANSS avait reculé la revalorisation du 1er janvier au 1er mars 2008 !
Depuis, le coût de la vie a continué d’augmenter (+ 3,60 % estimé pour 2008), la crise économique pèse de plus en plus sur les familles.
Mais pour le COMEX rien ne presse. Ces " braves gens ", après avoir reporté de semaine en semaine les RPN, annoncent qu’il n’y aura rien de plus pour 2008 et que pour 2009, 1 % suffira pour les agents de la Sécu.

Il est vrai que les revenus, dans l’institution, ne progressent pas de la même façon selon que l’on est employé, cadre supérieur ou mieux agent de direction !
Des documents UCANSS montrent que le salaire moyen d’un employé pour 2007 a évolué de +1.3% , celui d’un cadre niveau 8 ou 9 de +2 à +2,3%, alors que celui des Agents de Direction niveau 4 (le haut du panier) a augmenté de +9,3% ; une partie de ces écarts s’expliquant par la prime de résultat des cadres N8 et N9 ; et la part variable des agents de direction, récompensés pour leur zèle à réduire les effectifs, mutualiser les activités, fermer les centres d’accueil et fusionner les organismes.

Rattrapage du pouvoir d’achat :

Alors que le gouvernement n’hésite pas à distribuer des milliards aux banquiers, c’est l’austérité qu’il impose aux salariés.
Depuis de nombreuses années, notre pouvoir d’achat n’a cessé de se dégrader ; il est temps de rattraper ce retard.
Pour SUD, cela passe par une augmentation de la valeur du point au moins égale à l’inflation et par l’attribution de 50 points pour tous les employés et les cadres.
Certains diront que c’est utopique, mais cela correspond à la fois au rattrapage des pertes subies et aussi à la reconnaissance de l’évolution de nos métiers (complexification des législations, mutualisations...).

Pour SUD la satisfaction de cette revendication est une réponse juste et égalitaire aux attentes du personnel de la Sécu en matière de revalorisation salariale.

Pour SUD, il est hors de question de laisser se développer les primes au mérite, au résultat, qui individualisent les salaires et divisent les salariés.
Il n’est pas non plus question de remplacer nos salaires par un " bouquet " de rémunérations à la sauce UCANSS, incluant intéressement, complémentaire santé, chèques emploi service...
Toutes ces mesures aboutissent à la stagnation des salaires !

Se battre pour gagner :

Dans le contexte actuel où la politique gouvernementale relayée par l’UCANSS et le COMEX organise l’austérité, il est clair que si nous ne nous battons pas, nous n’obtiendrons rien.
L’exemple de nos collègues des CAF montre que la lutte est le seul chemin pour avancer.
Ce sont leurs grèves qui ont permis d’obtenir le reversement par les Caisses Nationales de complément de GVT dans les organismes locaux.

Face aux provocations de l’UCANSS et du COMEX, les fédérations syndicales appellent à 55 minutes de grève le 12 novembre.

Il est certain que cela ne suffira pas pour faire reculer l’UCANSS ; mais cela peut être l’occasion de préparer tous ensemble une véritable mobilisation unitaire de la profession

SUD appelle à participer à cette action et à organiser partout des assemblées générales pour discuter de la suite à donner.
C’est par un mouvement d’ensemble et prolongé que nous ferons reculer le gouvernement et l’UCANSS.

Faisons entendre notre voix !

Le 12 novembre
toutes et tous dans l’action

et le 3 décembre, aux élections prud’hommes,

votons SOLIDAIRES !

Salaires, sécu, retraites, emplois, services publics, ...

Passons à la riposte sans attendre !

- SUD Protection Sociale -