+ Tracts > Grève le 24 janvier : SUD Protection Sociale vous adresse ses meilleurs vœux de lutte pour 2008

Grève le 24 janvier : SUD Protection Sociale vous adresse ses meilleurs vœux de lutte pour 2008

Par UF - 15/01/2008
SUD Protection Sociale appelle le secteur privé comme le secteur public à se mobiliser dès le 24 janvier 2008

Sarkozy et son gouvernement continuent en 2008 leur entreprise de démolition de tous les acquis et droits des salariés. Du droit du travail à la protection sociale, des libertés individuelles à la RTT, c’est le libéralisme le plus débridé qui est à l’œuvre. Alors que Sarkozy augmente son salaire de 276% et se fait payer des vacances de luxe par ses amis industriels milliardaires, le pouvoir d’achat n’est plus qu’un slogan de campagne.

Au niveau de la branche Sécurité Sociale, l’UCANSS et le COMEX relaient sans rechigner ce travail de destruction systématique de nos droits. Le programme de négociations 2008/2010 de l’UCANSS est le calendrier des reculs programmés par le COMEX et le Ministère.

Rémunérations : les augmentations collectives et la revalorisation de la valeur du point sont mises aux oubliettes au profit de l’individualisation des salaires.
Ils veulent maintenant instaurer une prime dite de « performance » pour tous les niveaux, et convertir les repos et RTT en argent.

Emploi : les suppressions d’effectifs continuent alors que de plus en plus d’organismes sont au bord de l’asphyxie. Dégradation des conditions de travail et de la qualité du service rendu aux usagers sont leur dernier souci.

Mutualisations, fusions d’organismes, externalisations (c’est dire sous-traitance) sont leur réponse.
L’UCANSS souhaite même négocier la mise en place du télétravail qui n’est rien d’autre qu’une for-me d’esclavage à domicile qui en plus réduit les coûts pour les employeurs.

Classification : au lieu de reconnaître les compétences des agents et de revaloriser les carrières, l’UCANSS veut supprimer les emplois repères nationaux pour laisser les directions locales sous-payer comme ils le veulent les salariés. Chaque année, 80% des agents continuent d’être exclus de l’attribution des points de compétences.

Complémentaire santé : sous couvert d’être plus « attractif » pour les nouveaux embauchés, l’UCANSS veut imposer à tous une complémentaire santé obligatoire qu’elle contrôlera. Elle espère masquer ainsi l’absence d’augmentation des salaires en nous faisant croire qu’elle nous fait un cadeau. En fait, c’est un simple accompagnement de la privatisation de l’assurance maladie qui livrera les salariés de l’institution aux assurances privées. Il n’y a aucune garantie quant au montant de la participation du salarié et la qualité des prestations offertes.

Droit syndical : l’UCANSS espère conclure dès janvier 2008 un nouvel accord sur le droit syndical qui supprimerait notamment l’article 39. Le but de l’UCANSS est de réduire le temps syndical global et de réduire SUD au silence. Cet accord aboutira à moins de droit syndical pour défendre les salariés.

Retraites : alors que le gouvernement annonce l’allongement de la durée de cotisation à 41 ans d’ici 2012 (voire 41,5 ans) et souhaite remettre en cause le droit à la retraite à 60 ans, l’UCANSS souhaite négocier un PERCO c’est à dire un plan épargne retraite basé sur la capitalisation.

Pour SUD Protection Sociale, ces attaques imposent une mobilisation unitaire des différentes fédérations, qui soit réellement à la hauteur des enjeux. SUD est disponible pour rencontrer toutes les fédérations syndicales de la Sécurité sociale pour organiser les convergences.

Pour sa part, SUD Protection Sociale sera partie prenante de toutes initiatives, allant réellement dans le sens des intérêts du personnel.

SUD Protection Sociale appelle le secteur privé comme le secteur public à se mobiliser dès le 24 janvier 2008

La Commission Exécutive Fédérale le 9 janvier 2008

- SUD Protection Sociale -