+ Section CPAM Rouen Elbeuf Dieppe > En visite à Rouen, Agnès Buzyn passera par la CPAM ; l’intersyndicale interpelle la Ministre par une lettre ouverte

En visite à Rouen, Agnès Buzyn passera par la CPAM ; l’intersyndicale interpelle la Ministre par une lettre ouverte

Par Sud Haute Normandie - 5/07/2019

A l’occasion de la visite de la Ministre A. Buzyn, l’intersyndicale s’adresse à elle par une lettre ouverte. L’intersyndicale devrait être reçue par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (présente lors de la visite ministérielle). La Ministre n’a pas prévu de rencontrer les syndicats de la CPAM ;
Vous trouverez en pièces jointes la lettre ouverte et l’article du journal Paris Normandie

lien vers l’article Paris Normandie https://www.paris-normandie.fr/actualites/politique/en-visite-a-rouen-la-ministre-de-la-sante-agnes-buzyn-attendue-par-les-syndicats-FO15289158

CGT, FO, SUD CPAM Rouen Elbeuf Dieppe

LETTRE OUVERTE A MADAME AGNES BUZYN,
MINISTRE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE
Madame la Ministre,
Vous venez aujourd’hui à la CPAM Rouen Elbeuf Dieppe présenter la réforme du 100 % Santé.
Louable intention que de reconnaître les difficultés d’accès aux soins et aux droits de nos
concitoyens.
Mais il ne faut pas que l’arbre cache la forêt, les dispositifs de lutte contre la précarité, l’exclusion
sociale, l’accès aux soins sont portés par les personnels de la Sécurité Sociale (entre autres).
Les effets d’annonce, les vitrines, les slogans comme celui de l’Assurance Maladie « Agir Ensemble,
Protéger Chacun » ne font pas oublier la réalité cinglante des salariés de l’Assurance Maladie :
- Un taux de remplacement extrêmement faible et des embauches au compte-goutte.
- Un projet de nouvelle classification des emplois désastreux, qui a d’ailleurs été abandonné
grâce à la mobilisation du personnel (35% de grévistes au niveau national, 43% au niveau
de notre Caisse).
- La valeur du point de rémunération qui n’a augmenté que de 0,5% en 10 ans !!!
Ce sont les assurés sociaux, que vous prétendez aider, qui subissent les délais de traitement à
rallonge, les fermetures d’accueils de proximité, la fracture numérique…
Dans notre Caisse, 7 200 dossiers en instance au service Gestion des Bénéficiaires, 3 200 au service
CMU/Précarité, 3 400 au service Prestations Espèces. Les assurés attendent des mois que leur
dossier soit créé ou mis à jour, des semaines pour percevoir leurs indemnités journalières…
Aujourd’hui, nous demandons des moyens pour vivre décemment de notre travail et des moyens
pour exercer nos missions dans des conditions acceptables.
Nous en avons assez des bla bla, des grands débats… Nous exigeons maintenant du concret, pour
tous les salariés de l’Assurance Maladie.
Rouen, le 05/07/2019
voir les documents,

PDF - 233.3 ko
PDF - 1.6 Mo
- SUD Protection Sociale -